Direction la cote via Mthatha

Si la route côté Lesotho est goudronnée, la descente de Qacha’s Neck côté Afrique du Sud est une piste de qualité moyenne… Etonnant en sortant d’un pays extrêmement pauvre et en entrant en Afrique du Sud !

Nous mettons le cap sur Umtata (Mthatha), Guylaine et Antoine nous avaient dit qu’ils n’avaient pas trop apprécié cette section de route jusqu’à East London. Effectivement, les collines vertes s’enchainent avec de nombreuses villes et villages de manière assez monotone. L’heure tourne et nous ne voyons pas trop de coin pour dormir, l’ambiance ne nous parait pas très sure… On continue un peu et vers 18h30, nous faisons un stop à la porte d’une grande propriété. On se présente et demandons à garer le camion pour dormir. Le fils du propriétaire nous accueille avec gentillesse. Il a à peu près notre âge et habite là avec sa femme, ses 2 filles, son père, des cousins, du personnel, des employés de la ferme… il loue aussi une partie adjacente à leur maison (une grande et belle maison de style colonial de plus de 100 ans) à des travailleurs pakistanais qui sont en train de découper une chèvre lors de notre arrivée. Ils déplacent des véhicules pour nous laisser le coin le plus plat. Les enfants regardent un peu la télé avec Poppy et Nitty, les 2 filles de Thulani et Nonoz en mangeant des pop corn, le top.

Le lendemain dimanche, nous avons la journée devant nous pour nous poser un peu et profiter du fait que personne n’aille au travail. Le temps est à la pluie, Thulani nous emmène faire une petite balade vers la rivière, nous rentrons sous la pluie battante.

Nous montrons des photos de la France à Nono, discutons. Tous nous incitent vivement à rester une nuit de plus pour rouler directement jusqu’à East London. Pour eux, la campagne environnante n’est pas sure (Il a une bonne raison pour dire cela), et les vols, braquage et autres sont fréquents. Nous les écoutons donc et passons une partie de l’après-midi à faire de l’école. C’est un peu comme avoir un appartement à côté d’eux, c’est agréable, on peut se poser dedans quand on en a envie !

Puis Nazim, un des pakistanais, nous convie à manger la chèvre qu’ils sont en train de cuire au feu de bois. Nous passons donc la fin d’après-midi avec eux, à discuter. Nous passons à table, assis par terre, une assiette pour deux, un délicieux ragout de chèvre à manger avec des chapatis en guise de couverts. C’était super convivial ; Noé a adoré le repas, il s’est régalé (nous aussi) mais Victor a trouvé le moyen de se mettre du piment dans l’œil, ce qui lui a gâché le festin !

Fin de soirée avec Thulani qui nous raconte plein de choses sur comment il vit et les coins sympas vers East London.  Ce sont de belles  rencontres que nous avons fait là avec tous ces gens si différents et très ouverts. Thulani nous confie même qu’on lui a amené un nouveau point de vue sur la vie, le fait de passer du temps en famille et de découvrir d’autres pays et d’autres cultures.

Le lendemain, départ en direction d’East London, nous visons un village en bord de mer, Morgan’s bay. Une halte à Umtata pour réparer une fuite sur le circuit hydraulique de l’embrayage. Encore de belles rigolades avec le mécano qui ne comprend pas qu’en France il n’y ait pas de dot pour prendre une femme pour épouse. J’ai une grande chance d’avoir eu Chloé gratuitement, ici, elle aurait couté au moins 10 vaches ! Arrivée vers 17h dans un camping écolo du Lonely planet au milieu d’une jungle peuplée d’oiseaux et de singes.

 

Le lendemain journée ensoleillée et chaude qui se prête à la baignade ! Tant mieux nous sommes arrivés sur la côte alors on va profiter de l’océan. Victor joue un peu avec Tana la petite des propriétaires du camping puis nous marchons jusqu’à la baie sous un soleil de folie. L’estuaire est magnifique, le ciel d’un bleu éclatant. Un peu trop de vent nous chasse de la plage mais nous ne nous laissons pas abattre : direction le restaurant de l’hôtel juste à côté. Nous y profitons de la vue et du soleil à l’abri du vent. Victor découvre une petite tique sur son mollet, nous nous y mettons à plusieurs, on finit par arriver à l’enlever avec la pince à épiler tirée du sac … Heureusement !! Elle n’a pas eu le temps de sucer son sang donc ce n’est pas très profond. On nettoie tout ça au savon puis on désinfecte de retour au camion. Ce serait les moutons et autres bestiaux en liberté partout qui amèneraient les tiques dans le sable.

 

Dans l’après- midi Tana nous emmène visiter le sentier d’interprétation créé par ses parents aux abords du camping, dans la forêt. Très sympa. C’est un peu Tarzan cette petite ! Elle est en homeschooling la semaine, elle ne va à l’école que le lundi et le vendredi car l’école est assez loin. Ici ça arrive assez régulièrement. Elle n’a que 5 ans. Très sûre d’elle elle joue avec tous les enfants du camping. Les garçons jouent avec elle et tous les deux au chariot et dans les jeux pour enfants. Ils s’amusent à rentrer dans l’enclos des lapins et des cochons d’inde. Nous pouvons aussi faire une bonne lessive et remplir les réserves d’eau. Il y a plein de singes et d’oiseaux dans le camp et la forêt.

 

Autre village de cette côte, Chintsa, nous y avons trouvé un super point de bivouac en bord de mer à Chintsa East. Nous sommes allés à Chintsa West à pied par le rivage. Super.

Le lendemain nous passons la matinée au Lion park (un petit zoo)

 

puis nous faisons le plein de courses à East London dans un mall sur deux étages et nous avons plusieurs endroits avant de trouver notre marmite à braii (en fonte dans laquelle on peut cuire avec des braises). Nous avons aussi trouvé un magasin de créatrices couturière qui faisaient des supers jolies choses avec les tissus africains (j’ai gardé le site internet) mais nous ne pouvions plus trop nous attarder avant de trouver un bivouac pour le soir.Donc arrivée à kidds beach, cité balnéaire résidentielle tranquille en fin de journée. Nous bivouaquons devant le restaurant quasi sur la plage. Nous découvrons l’endroit le lendemain : juste magnifique. Des kilomètres de côte splendide, avec des dunes, des rochers, des plages sans personne. Un rêve. Nous profitons de la plage toute la journée en faisant aussi un peu de cuisine. Le temps est super, ensoleillé mais pas trop chaud. Nous profitons du bar en soirée (surtout pour le wifi) pour l’apéro.

 

 

Au réveil, livraison de chocolats chauds à domicile par Sugano et sa famille, qui étaient passés nous voir la veille, intrigués par le camion. Déjà la journée commence bien !

img_20170211_074015-copier

Après ça, arrive John (avec un déguisement de Cupidon, Saint Valentin oblige !!,  un bénévole du kidds beach park run, une course à pied très conviviale qui a lieu tous les samedi. Il installe son ravitaillement juste devant le camion, tous les coureurs nous saluent et disent « Vive la France » pendant que je me lave les dents …. !!! Les gars se joignent à la course et tout le monde se retrouve au finish. Le petit chemin emprunté qui part de la plage à la rivière est ravissant le long des villas et des jardins. Nous retournons au camion par là avant de partir bivouaquer à Port Alfred et de se retrouver au pub invité à boire une bière pendant un match de foot.

 

A la recherche de spot sur la cote, nous faisons le plein de courses avant d’aller nous poser à Cannon Rocks sur les conseils des dacaluf. A peine arrives sur la plage, arrive un golf car. C’est Cédric, un pro de kite et musicien, il habite la. Il a reconnu le camion ! Du coup nous passons la soirée chez lui. Une super rencontre. En plus comme il est francophone, les enfants ont adore lui raconter pleins de trucs. Nous sommes aussi allés sur le sentier cotier de Cannon Rocks qu’il nous a conseille. Incroyable. On s’est balade et baigne puis nous avons entame la piste vers Addo après avoir dégonfle les pneus ça a bien marche et ça change la vie sur les pistes.

3 commentaires sur « Direction la cote via Mthatha »

  1. C est sympa ces rencontres, finalement nbreux sont les voyageurs et les belles rencontres
    Chloé je trouve que 10 vaches c est peu, cette personne t a sous-estimée ….

    Envoyé de mon iPad

    J'aime

  2. Super tous ces récits en tout genre, descriptifs, rencontres avec des familles, les enfants sont un sacré -passeport!!! pour entrer en lien;
    Nous partons ce soir, à plus tard pour un RV Whatsapp
    Nous vous embrassons très très fort
    maman

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s