Retour en mode sédentarisation, un mois après

Comme vous l’avez constaté, le retour s’est fait dans de mauvaises conditions physiques pour moi, en revanche pour Sam et les enfants, tout allait très bien. Ils ont adoré Dubaï et le Legoland.

L’arrivée en France s’est faite dans nos familles. Des moments très agréables et reposants. Bien que pour ma part, tout me semblait bizarre !! « Tiens ici tout le monde parle français (trop bizarre !!!) » ; « Oh il faut conduire à droite ! »; « Zut maintenant qu’est ce qu’on fait  … !!! » Le retour c’est toujours déconcertant !! L’envie de revoir les proches est là, et en même temps, on comprend que  » Oui, c’est déjà fini  » et c’est difficile !!!

Les enfants étaient plus que ravis de revoir leurs grands – parents, leurs cousins etc.  C’est vrai que pendant le voyage, nous aurions aimé pouvoir retourner chez nous un petit mois pour repartir ensuite. 15 mois, c’est long sans rentrer du tout. C’est pour notre plus grande joie que nous avons vadrouillé une dizaine de jours chez les uns et chez les autres, avec encore un peu l’impression d’être en vagabondage 😉

Nous avons inscrit les enfants dans la même école que celle qu’ils avaient quitté. Nous avons été confortablement accueillis chez des amis ayant un rez de chaussée indépendant pendant quelques semaines. Les enfants ont pu en profiter pour retrouver leurs copains et passer du temps à jouer. Nous avons commencé à chercher un logement mais les locations sont rares et chères dans la région.

Notre première difficulté a donc été de trouver une location où les enfants ont chacun leur chambre. Nous avons réussi à trouver pour atterrir en douceur.

Ensuite, les enfants ont du retourner à l’école. Ils étaient évidemment très impatients et ravis. Cependant, cela n’a pas été si facile que cela ! Le retour  à un cadre très normé, un emploi du temps serré, et se retrouver au milieu des autres avec la conscience de ce que nous avions vécu, il y a de quoi avoir un choc ! Pour Noé, une semaine lui a suffit à retrouver ses marques. Il avait besoin de s’éloigner un peu de nous, de se sentir plus indépendant, de  retrouver les copains de son âge…. Pour Victor, qui est plus jeune, les difficultés ont été plus importantes, compte tenu du fait qu’il a quitté l’école maternelle pour reprendre en primaire où les exigences ne sont plus du tout les mêmes….. Il fait preuve là encore d’une capacité d’adaptation phénoménale, mais j’ai vite senti que c’était très difficile pour lui …. Pour le moment, nous ne prenons pas de décisions trop hâtives et nous allons laisser passer le temps jusqu’à l’été pour faire des projets plus lointains.

Pour finir, Sam, le papa, a également repris le boulot et tout se passe bien. Il a du lui aussi faire appel à son excellente capacité à gérer les transitions !!! Cependant, le repassage des chemises ne lui avait pas trop manqué !!!

 

2018, le retour !

Voilà, après la Nouvelle- Zélande, pour nous c’est l’heure du retour. Après 15 mois de congé sabbatique, nous retournons en France, trouver un nouveau logement, retrouver famille et amis, collègues ou anciens collègues ! Tous ces mois passés sur les routes resteront gravés dans nos mémoires. Nous serons passés par beaucoup de défis émotionnels, de fatigue, de stress parfois … Cependant, nous aurons passé vraiment du bon temps dans des endroits incroyables. Nous ne regretterons jamais cette aventure, qui nous a permis, nous parents, de voir de très près nos enfants apprendre, comprendre, évoluer jour après jour. Même si j’estime que nous devons apprécier nos vies, quelques elles soient (c’est le point de départ d’un changement sain), quand je repense au rythme de vie que nous avions mené auparavant …J’en fais des cauchemars !! Ce mode de vie en voyage, c’est tellement l’occasion d’apprécier chaque moment comme un cadeau, de reprendre de la liberté, du pouvoir sur sa vie !!

Cette expérience fut une belle parenthèse dans nos vies bien réglées. Pas la peine que ça dure des années, nous ne savons pas où les prochains voyages nous mèneront mais la graine est plantée !

C’est également grâce à toutes les rencontres que nous avons faites que ce voyage a une saveur vraiment riche et spéciale. Nous avons tellement apprécié toutes ces personnes croisées sur notre route, de près ou de loin, locaux ou voyageurs. Et nous les remercions du fond du cœur !!! Merci pour votre présence tout au long du chemin …

  • Pat et Keith à Durban
  • Nomads road
  • Les Chouquette 59
  • Thulani et sa famille; Nazim et les autres locataires
  • Sungano Mabiza
  • Ced
  • Sarel et Runnel

P1060518

  • Les Shumbas
  • Heinz et ses langoustes
  • Dany et Hervé
  • The Pioneering Spirit et Paul et Julie
  • Kapinga Farm (JP, Candice, Johnny, Sandra …)
  • Fadi
  • John de Mpika
  • Frederica, Azzura, Francesca …
  • Camille et Lewis
  • Le pasteur et sa famille qui nous ont offert le thé et des crêpes
  • Thys et Marlese
  • Cédric au Kenya et en Ethiopie, notre guide masai du Masai Mara
  • Boulos et Zeina et leurs 4 enfants, Michel, Jean et Bruno
  • Dorothee, Hamza et Mathilde
  • Camille et Fanny
  • Luce
  • Sandrine, Alex, Laura, Mikaël au Zion Train Lodge
  • Mohamed à Karima

IMG_20171117_120624

  • Mahmoud et Mahmoud , Ahmed à Assouan
  • Asharaf, Mouna, Malak, Farida et Habiba au Caire

P1330079

  • Jocelyne et Arnold, Christophe
  • tous les voyageurs croisés dans les campings.

Et tous ceux avec lesquels nous n’avons échangé que quelques mots ou un sourire. Merci pour toutes les leçons de vie que nous avons reçues. Vous nous avez aidé à faire grandir la flamme, maintenant à nous de l’entretenir !! Beaucoup de beauté et surtout beaucoup d’humanité qui restera gravée dans nos cœurs, cette diversité qui fait que la vie et multiple et si belle.

 Merci aussi à tous ceux qui nous ont suivi ! Vous nous avez motivés à tenir notre blog à jour ! Nous sommes à une époque où le monde bouge et évolue, c’est à nous de suivre le mouvement ! Rien n’est loin, et même de près, nous restons parfois si loin les uns des autres. Rester campés devant la TV ou dans un monde virtuel, avec son lot de clichés et d’opinions toutes faites; tout cela ne sert à rien d’autre qu’à se faire du mal. Tout change très vite, les pays, les gens, les paysages. Il est urgent de ralentir pour en apprécier toute la saveur !!

Dubaï, la ville des pétro-dollars

Après 17h de vol, et 8h d’escale à Singapour, nous arrivons enfin à Dubaï. Nous sommes accueillis par Matthieu, le cousin de Sam, qui vient nous chercher à l’aéroport. C’est déjà le soir, du coup nous filons au lit à l’hôtel. Le lendemain matin, nous profitons de la piscine chaude sur le toit et de la salle de remise en forme.

Nous profitons aussi de découvrir le centre ville, le Dubai Mall avec l’Aquarium, et Burj Khalifa. Ce gratte ciel haut de 830 mètres est devenu en mai 2009 la plus haute structure humaine jamais construite ( depuis dépassée).

Les enfants ont voulu s’arrêter au magasin Lamborghini et nous sommes allés manger sur la plage, c’était sympa (au menu foul ! comme au Soudan)

En fait, le Dubai Mall est beaucoup plus animé de nuit, avec le spectacle des fontaines, super beau.

Quitte à être là, autant sortir de la ville et retourner un petit coup dans le désert. Nous passons la soirée avec Matthieu, Liz, Milo, Etan et Michèle une amie de Liz. Les enfants étaient contents d’avoir des copains pour jouer dans les dunes! Quelques 4×4  et dromadaires de passage ont fait l’animation!

Baignade et petit tour dans un Wadi près de Jerief, au cœur des montagnes situées au Nord des Emirats. Environnement très minéral, peuplé de quelques villages et de chèvres. Ça change du centre de Dubaï. Ce sera notre dernière nuit de camping du voyage.

Le dernier jour avant de reprendre l’avion, direction Legoland, tant espéré par les enfants. Des constructions de Lego impressionnantes représentant des rues de Dubaï ainsi que différents monuments du monde, des attractions en tout genre dans des décors en Lego. Ce sera une belle journée de clôture pour les enfants qui se sont beaucoup amusés. Ils en rêvaient depuis des mois, ils n’ont pas été déçu!

Bien sûr, nous ne pouvions pas louper le Mall Of Emirates et ses pistes de ski à -1 degrés…

Bon c’est vrai que tout ça est impressionnant et les garçons sont heureux d’y avoir fait un tour. J’avoue que le séjour s’est avéré très difficile pour Chloé … Le cumul des deux mois de camping (sans tapis bien sûr),  les 8000 km de voiture en NZ et les longues heures de vols ont eu raison de mon dos. Et l’air conditionné a eu raison de mes poumons …. Avec la fatigue du décalage horaire, je n’ai pas eu l’énergie d’apprécier vraiment ce séjour. Le vent de sable a commencé à se lever lorsque nous étions dans le désert. Cela ressemble fort à l’Apocalypse ! Un jour, le sable reprendra ses droits …. Déjà que je ne suis pas très attirée par les villes mais ici c’est le summum de l’artificialité et de la superficialité ! La domestication à outrance de l’homme et de la nature… Dire que cela représente pour un grand nombre de personnes, le futur et le progrès …. Une vision bien triste pour l’humanité. Allez, dernière série de vols via Istanbul avant d’arriver à Lyon. Back home les Doudz !

Auckland, ville de marins

Nous passons nos derniers jours en NZ à Aukland, où nous avons trouvé un acheteur pour la voiture qui nous la prend le jour du départ donc c’est parfait !!! Pas de galère pour se déplacer jusqu’à la fin.

Nous nous baladons en ville et tombons sur le village de la Volvo Ocean Race, course de monocoques, faisant étape en ce moment ici avant de repartir pour le Brésil.

On a même profité d’un petit tour en bateau gratuit dans la baie, attraction du village de la course, événement attirant un monde fou ! Puis nous sommes allés en excursion à l’île de Rangitoto, née il y a 600 ans à la suite d’une éruption sous les yeux certainement ébahis des Maoris vivant sur l’île adjacente !!!

25 minutes de ferry et journée superbe entre les coulées de lave, le cratère encore bien visible, les grottes de lave ….

Nous avons passé une dernière nuit dans notre tente pour Sam et moi et dans la voiture pour les enfants, au camping d’Ambury. Nous n’avons finalement pas souffert du camping et de ce confort spartiate.

Pour finir, le MOTAT ( Musée du Transport et de la Technologie) est tout indiqué vu la passion de Noé pour les véhicules, la mécanique, l’industrie et la technologie !! Nous y passons la matinée puis Sam nous quitte pour aller faire la visite technique de la voiture au garage avec Hugo, notre acheteur.

P1370840

Nous terminons la visite en allant en tramway dans le musée de l’aviation.

Un petit garçon ravi de rencontrer nos garçons et parlant français nous adresse la parole. Puis nous nous mettons à discuter avec la maman, et au bout d’un moment, nous réalisons qu’en fait nous connaissons Jocelyne sa maman !!!

C’est Emma, donc, la fille de Jocelyne, qui est en vacances ici !! Nous nous retrouvons le soir, un petit moment, à Burger Fuel dans Ponsonby Street pour l’anniversaire de Sam.

Le lendemain, fin des démarches pour la voiture et square l’après midi histoire de prendre l’air car il fait très chaud. Nous partons à l’aéroport dans la soirée.

Santé au naturel en voyage

Je vous donne ici quelques petits trucs qui peuvent s’avérer bien utile quand on voyage avec un véhicule (il faut quand même avoir un minimum de place pour pouvoir emmener ces choses là !!) Ce sont des astuces qui permettent d’éviter de prendre des médicaments pour rien (et de les réserver aux cas graves ou d’urgence !!).

Tapis « Champ des Fleurs »: c’est un tapis qui fonctionne en acupression sur lequel je m’endors tous les soirs. Etant sensible du dos, je me suis dit que ce ne serait pas du luxe après une bonne journée de piste qui tape !!! Le dos c’est vraiment le point sensible des voyageurs …. Je pratique aussi le yoga et les auto-massages (tête, épaules et cervicales) très régulièrement.

Argile verte surfine ultra ventilée: C’est une poudre qui mélangée à de l’eau permet de faire un excellent pansement au tube digestif. L’argile est très purifiante et assainissante. Elle est toute indiquée en cure de trois semaines en cas de mal de ventre divers (à prendre à jeun le matin au réveil). Elle emporte toutes les matières toxiques ou parasitaires présentes dans l’intestin et régule le transit (à utiliser avec modération en cas de constipation sévère). Dans le camion, nous avions un bidon d’eau pour boire que nous remplissions avec l’eau du robinet. Pour être sûre de boire une eau saine, j’y ai mis de l’argile !

Charbon noir végétal activé: Le charbon, c’est un remède de grand mère vraiment économique et efficace. Je l’ai en poudre ou en gélules. Il est génial pour les intoxications alimentaires, comme celle que j’ai eu à Addis en Ethiopie.

J’ai aussi utilisé les huiles essentielles au cas par cas (bien se renseigner avant).