Derniers jours sur le continent africain

Nous partons pour le Caire depuis Alexandrie en train après s’être reposé dans un super hôtel 5 étoiles à Alex.

Nous nous trouvons une chambre à Osiris Hôtel dans le centre ville. Nous passons nos dernières journées à Saqqarah, la plus vaste nécropole royale d’Egypte, pour visiter la première pyramide du monde, celle du roi Djoser, la fameuse pyramide à degré. C’est l’invention de son célèbre architecte Imhotep et un des tout premiers monuments en pierre de taille du monde d’environ 4600 ans. Elle était au départ une « simple mastaba » puis Imhotep décida d’innover en l’élevant de plus en plus haut. Elle atteignit 62m. Cette immense sépulture est entourée de différents tombeaux et d’autres pyramides, que l’on peut visiter. Nous avons pénétré dans une mastaba (tombeau), celle de Ptah- Hotep; et dans une pyramide bien écroulée (en raison de plusieurs tremblements de terre), celle de Ounas, qui comprenait un sarcophage et de très belles décorations, avec une gravure en relief que l’on voyait seulement avec une lumière rasante; par dessous la peinture…. La première chambre funéraire décorée d’Egypte. Quelques couleurs dont l’ocre sont encore visibles sur les murs.

Nous finissons également la visite du Caire par l’enceinte fatimide, datant du Moyen- Age. Un beau quartier plein de beaux bâtiments, des mosquées etc…

Puis nous attendons notre avion qui est tard le soir avec Dorothée qui vient d’arriver au Caire. Nous lui disons au – revoir dans l’espoir de se recroiser en France !!

IMG_20171219_201145 (Copier)

Puis c’est parti ! Nous quittons l’ambiance égyptienne du Caire bien agréable mais bien polluée … Notre vol passe par Abu Dhabi, puis Sydney 14h plus tard et enfin Queenstown.

IMG_20171220_224323 (Copier)

Shipping à Alexandrie

Nous avons pris la route pour Alexandrie avec Mathilde qui lui restant un jour avant de rentrer, en profite pour faire un saut dans cette ville. Nous sommes surpris de la taille et surtout de la circulation dans cette ville, un enfer en camion …. Nous nous garons près de la grande bibliothèque et allons visiter les catacombes gréco-romaines de Kom El Shugafa. En plein centre ville, elles datent du premier et deuxième siècle de notre ère. Le mélange des styles égyptiens, grecs et romains montrent à quel point cette ville était totalement cosmopolite.

Mathilde repart prendre son train et nous trouvons à nous garer sur l’île de Pharos, près du fort de Quaitbay construit à la fin du 15ème siècle à l’emplacement du célèbre phare. Le meilleur spot de la ville ! Nous promenons un peu en ville, dans le quartier des antiquaires, et passons au centre culturel français .

La corniche en soirée est agréable. Pierre et Maureen, un couple de jeunes journalistes français en voyage, avec qui nous avons beaucoup communiqué par internet, nous rejoignent pour aller manger un bon poisson. Le lendemain c’est journée organisation du shipping. Eux renvoie leur véhicule en Italie, nous en France … pour nous envoler vers la Nouvelle Zélande !! Nous avons décider de profiter du temps qu’il nous reste pour faire ce voyage dont nous rêvons depuis longtemps. Pour cela, il faut une bonne dose d’organisation et d’entraide ! Seb s’occupe de récupérer le camion en France, Mark s’est occupé de récupérer notre véhicule pour la Nouvelle Zélande… C’est avec tristesse que nous laissons notre camion qui nous a si vaillamment transporté jusque là ….

Les pyramides de Guizeh au Caire

Ca y est la date du bateau est prévue, nous allons donc nous diriger vers Alexandrie via le Caire. Il y a plusieurs routes possibles. Nous choisissons une option mais la police nous fait barrage, et nous oblige à prendre la vallée du Nil. La vitesse est de maximum 40 km / heure en raison des nombreux villages, des dos d’âne et de la circulation d’enfer. Nous tombons sur Dorothée qui suit sa voiture d’escorte. Nous lui proposons de la délivrer de ce calvaire (rouler derrière une voiture de police) On l’embarque et à Quena, nous bifurquons vers Hurgada. Un beau bivouac et une bonne soirée ensemble, puis elle reprend la route et nous aussi.

P1320383

Nous ne nous arrêtons pas sur la côte. C’est beaucoup moins sympa qu’ à Marsa Alam et il fait super froid…. Nous traversons la Costa Brava égyptienne , en alternance avec les usines pétrolières … Cela nous vaut encore une de nos bivouacs mémorables, sur le parking d’une raffinerie, avec les odeurs qui vont avec … ambiance Fos sur Mer ! Heureusement, il y a la vue sur les Monts du Sinai, juste en face qui est très belle. Entre deux plateformes pétrolières….  Nous achetons du poisson sur la route et nous arrivons en début d’après- midi dans la mégalopole du Caire.

Sam arrive à s’orienter jusqu’aux pyramides de Gizeh,  et à conduire dans une circulation de malade… Nous allons passer l’après-midi aux pyramides.

Nous sommes entrés dans la grande pyramide de Khéops, et c’est à l’intérieur que l’on se rend le plus compte de l’immensité. Il y fait très sombre, très chaud et très humide…. Impressionnant !

Puis nous poursuivons nos visites culturelles au Musée égyptien, où des objets absolument grandioses sont exposés: des sarcophages, du mobilier funéraires, des statues colossales, le Trésor de Toutankhamon … Tout ça est un peu fouillis, mais chouette. Il y en a de toutes les périodes. Le musée doit bientôt déménager dans de nouveaux locaux, immenses au pied du plateau de Gizeh, et du coup c’est encore plus le fouillis….

Nous sommes du coup toujours garés vers les Pyramides, dans la rue vers l’Egyptian Perfume Palace. Ashraf nous invite plusieurs fois chez lui, nous avons passé de très bons moments avec lui et sa famille, Mona, Habiba, Farida et Malak, toutes très sympas.

Nous avons continué les visites avec le quartier le plus ancien du Caire, le quartier copte:

Il s’agit de magnifiques églises construites sur l’ancienne enceinte romaine, avec l’Église Saint Serge, construite où la sainte famille aurait vécu lors de son périple égyptien, avec le puits ; l’Église Sainte- Marie suspendue au dessus du Nil, et la cathédrale orthodoxe.

Puis nous avons rejoint Mathilde à la Citadelle du Caire, avec l’immense mosquée Mohammed Ali.

L’antique Thèbes et sa nécropole royale

En arrivant à Louxor, nous avons vite compris que nous étions encore une fois dans un haut lieu du tourisme. De toute façon ici, on soulève une pierre, on trouve des ruines antiques !! Nous sommes dans l’ancienne capitale des pharaons, Thèbes, toujours le long du Nil. Evidemment les touristes se faisant plus rares, nous sommes très ( trop) sollicités. C’est la ville que nous avons trouvé le plus pénible, surtout par rapport à Assouan, vraiment agréable. Nous avons quand même pu trouver une place sur le parking d’une banque le long du Nil, pour 1€ par jour !!! Nous avons visité le temple de Karnac, immense complexe religieux où chaque pharaon, jusqu’à Alexandre le Grand, a mis sa patte pendant 1000 ans. Un chantier perpétuel. Le temple d’Amon comme une forêt de papyrus est magnifique, certains hiéroglyphes conservant encore de la couleur.

Nous y avons retrouvé Dorothée. Le lendemain, nous avons été à la nécropole sur la rive opposée.

La vallée des Rois avec la tombe de Toutankhamon, la vallée des Reines et le temple de la Reine Hatshepsout au pied de la falaise nous ont  impressionnés et passionnés. Des lieux sacrés, mystiques et magiques. Au Musée de la momification, nous avons rencontré Mathilde, une jeune française en vacances. Nous sommes aussi passé voir Dorothée à son hôtel et baladé en ville.

Nous avons aussi pris quelques photos des colosses de Memnon, qui barraient l’entrée d’un immense temple. Nous avons visité un bateau de croisière superbe avec un groupe de français tous habillés années 20 (croisière à thème) très classe. Pour notre dernière soirée à Louxor, nous sommes allés au musée puis au resto avec Mathilde.

Le lendemain, petit-déjeuner et au revoir à Dorothée qui repart elle aussi…

En route pour la mer Rouge

Nous sommes toujours dans l’expectative d’une date pour le shipping du camion en France, alors nous en profitons pour aller à Marsa Alam . En route, nous visitons le temple d’Edfou dédié à Horus, très bien conservé.

Un peu compliqué d’y trouver un bivouac car ils ne nous laissent pas dormir sur le parking … Ce n’est pourtant pas la place qui manque. Finalement, nous nous posons le long du Nil à proximité du centre-ville.  Bivouac super bruyant car il y a une grosse fête en ville. Nous prenons le lendemain une belle route à travers le désert avec quand même quelques km de travaux, sinon ce ne serait pas drôle !!! Nous sommes trop contents d’arriver en début d’après- midi à ce bivouac dans une anse .

Le site est magnifique. Il y a du vent, nous jouons sur la plage et promenons. Mais les jours suivants, nous en profitons pour nager avec les poissons et les tortues, c’est magique. Les températures sont encore clémentes malgré le vent, et l’eau est bonne. Nous ne sommes pas beaucoup dérangés, il y a juste quelques groupes de plongée (spot idéal pour les baptêmes) avec des moniteurs, et c’est justement l’un d’eux qui nous indique l’endroit où nager avec les tortues (Abou Dabab). La police du littoral est venue nous voir. ils n’arrivaient pas trop à se faire comprendre donc c’est un moniteur de plongée qui devait traduire. finalement nous leur avons passé nos cartes de visite et fait visité le camion, et c’est passé !!

Nous avons dormi dans le désert avant de rejoindre Louxor. Nous en avons profité en plus c’était la pleine lune. Sam a pu réparer une durite de refroidissement grâce aux conseils d’Eric et Seb avant le départ. Une pensée pour eux !!!