On s’en souviendra de la Zambie !!!

Entrée fracassante par le pont de Victoria Falls, un pont construit au début du 20 ème siècle par Cecil Rhodes, gouverneur du Cap, qui souhaitait relier le Caire au Cap par le train. Ce projet colossal n’a pas abouti, mais le pont reste une belle œuvre de génie civil. Nous étions contents de le traverser en camion. Il n’a pas fallu trop trainer dessus à cause du poids !!! Nous avons passé la douane et ensuite profité de la journée à admirer les chutes du Zambèze côté Zam cette fois.

C’est ensuite que les choses se sont corsées ! Nous étions sur la route pour Lusaka, où nous avions prévu d’y passer quelques jours et d’y revoir les Nomads Road, avec qui nous avions débuté le voyage en janvier. Le sort en a décidé autrement ! A Mazabuka, nous avons eu la fourche d’embrayage qui a lâché ( et le roulement) et nous nous sommes retrouvés posés au bord de la route dans l’après-midi, à 120 km de la capitale. Dans notre malheur, nous n’étions pas isolés mais juste devant un poste de police.

Franchement, nous aurions pu tombes pire, les zambiens sont supers. Le policier nous a tout de suite appelé un mécanicien. Il a passé 5 jours à travailler sur le camion et nous espérions qu’il puisse régler le problème, a priori pas bien grave. Mais non ! Nous avons donc appelé nos « voisins » à la rescousse, avec qui nous étions en contact toute la semaine, une grande ferme, à 6 km de là. Et nous avons atterri, tiré par un tracteur, dans leur atelier, le jour de mon anniversaire ! L’atelier étant bruyant, il nous ont même fait dormir dans une maison de la propriété, dans des vrais lits, etc… Tout le monde était aux petits soins avec nous, Candice nous emmenant faire des courses, nous donnant même des repas préparés elle-même comme à la maison !!! Kapinga est une ferme immense, spécialisée dans la canne à sucre, le transport des cannes et le milling.

Nous avons passé le week-end à la ferme chez Johnny et Sandra. Johnny vient de l’île Maurice. Sandra est zambienne et nous a présenté sa famille et amis. Nous avons passé du temps chez Johnny, à manger ses bons petits plats mauriciens, boire du rosé. J’ai soufflé une bougie avec eux, goûter aux cupcakes de JP. Sandra m’a même donné du tissu africain. Elle m’a aussi fait goûter le Chibuku (boisson fermentée de maïs), un peu plus je repartais avec les tresses en pagne !  Les enfants ont aussi adoré pêcher au lac et manger les poissons.

Cependant après 4 jours, le problème n’était pas complètement résolu; les mécaniciens n’étaient pas très accoutumés à ce système (ils sont très spécialisés sur leurs machines). Nous avions trouvé un garage à Lusaka sur Ioverlander, et ils nous ont remorqué jusque-là n’ayant pas d’autres solutions pour nous (tout ça gratuitement).

Arrivés a Lusaka le jeudi en fin de journée, nous avons la visite des Nomads Roads au garage le lendemain. 6 mois que nous nous étions laissés en Afrique du Sud. Nos 6 premiers mois de voyage. Une bonne lancée. Nous voilà à Lusaka pour encore une semaine… Nous nous mettons à la recherche d’un taxi histoire de partir faire un tour, à pied au bord de la route. Une voiture s’arrête et nous prend en stop. Discussion de 5 minutes, en français et voilà qu’il nous propose de nous héberger, nous emmène chez lui, nous file ses clés !! Enorme ! Encore une belle rencontre. Fadi est un jeune libanais, photographe, qui a monté sa boîte de production à Lusaka. Intrépide, dynamique et créatif de talent, il fait des spots de pub pour la télévision avec son équipe. Nous avons visité ses studios. Génial !! Il nous a donc hébergé et fait gouter pleins de petits plats libanais. J’ai aussi rencontré Ruth, docteur en médecine indienne et professeur de Yoga kundalini, un super moment et un massage pour mon anniversaire.

Nous avons aussi rendu plusieurs visites aux Nomads Road, hébergés dans une grande ferme, chez Maggy, au milieu des antilopes, des buffles et des zèbres. Il y a aussi des lions, dont un couple de lions blancs, nés en captivité, que l’on entend rugir tous les soirs. Un dimanche, nous avons participé à une après-midi brai avec eux et la famille de Maggy, avec tour en barque sur le plan d’eau et piscine.

Bref, cette panne nous a permis d’appréhender une nouvelle facette des voyages, l’accueil de la population. Elle nous a aussi permis de nous poser, d’avoir un peu plus de confort et de réfléchir à notre itinéraire et surtout à notre timing. Il va falloir rouler un peu !! Heureusement, fini les pistes qui tapent et qui déboulonnent tout, place au bitume (pas toujours lisse) !!

Petit arrêt à la ferme aux crocodiles ( Kalimba reptile park), avant de prendre la route plein nord vers la Tanzanie, avec un arrêt aux sources d’eau chaudes de Kapishya.

4 commentaires sur « On s’en souviendra de la Zambie !!! »

  1. Les Doudz, c’était un plaisir de vous avoir chez moi pour quelques jours, j’ai apprené de votre expérience de voyage. C’est magnifique de rencontrer avec de nouvelles personnes, je me sentais comme vous connaissant depuis longtemps. Je vous souhaite tout le meilleur dans le reste de votre aventure et j’espère vous revoir en France.

    Fadi, Zambia

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s