Mikadi beach, Lushoto, et les sources de Chemka

Après Zanzibar, notre séjour en Tanzanie prend fin en demi- teinte , avec d’un côté de supers moments dans des endroits agréables et de l’autre quelques soucis de santé…. Victor a eu la bilharziose, et Sam et moi avons été malades sans savoir pourquoi, bref l’occasion de visiter un peu les laboratoires d’analyse tanzaniens (puis kenyans), qui ont d’ailleurs été à la hauteur !!!!

Le camping de Mikadi beach à Dar Es Salam est un bel endroit mais beaucoup trop bruyant à mon goût (musique à fond toute la journée et une bonne partie de la nuit). Les garçons ont quand même bien profité de la piscine pendant que je me reposais (gros gros coup de mou) Sam a bien sympathisé avec le taxi qui nous a amené au ferry pour Zanzibar, très sympa et l’a emmené chercher du gaz en ville pendant que nous profitions de la plage. Les nuances de bleus version continental !

Puis nous quittons la côte pour rejoindre par une bonne route asphaltée, le nord est du pays. Après avoir roulé pratiquement toute la journée, nous avons cherché un bivouac aux abords d’une propriété agricole. Nous sommes tombés sur une exploitation de sisal, remise en route depuis trois ans grâce à la volonté d’un couple de sud -africains, Thys et Marlese. Ceux-ci nous ont accueillis avec une chaleur humaine inattendue !! Thys nous a fait visité la ferme, ce qui a éclairé nos lanternes car nous ne savions pas que la culture des agaves à sisal étaient si développée en Afrique de l’Est. Le sisal c’est une fibre très dure, qui peut servir à la fabrication de cordages, de ficelles, de panneaux de sol, de paniers etc… Nous sommes même restés un peu plus longtemps que prévu car ils nous ont permis de bivouaquer sur un endroit super agréable, dans la pelouse, non loin de chez eux. Nous espérons d’ailleurs les revoir en Europe, un jour, qui sait.

C’est lors d’une balade dans cette ferme que Victor s’est mis à pisser un peu de sang (sans autre symptôme d’ailleurs) …. Direction le laboratoire d’analyse grâce à Thys et Marlese, ce qui a permis de détecter le parasite tôt et de le soigner. Nous avons tous fait les tests mais ils se sont avérés négatifs niveau malaria et bilharzioze pour le reste de la famille. Ce parasite est très commun en Afrique, il vit dans l’eau douce et pénètre par la peau dans le corps lors de la baignade. Il touche beaucoup les moins de 10 ans… Bon du coup, nous ne voyons pas comment Victor l’a attrapé, si ce n’est peut- être dans le lac Nyasa (ou lac Malawi) à Matema…. Bizarre, bizarre, ce n’est pas du tout stagnant à cet endroit et Victor serait le seul à l’avoir eu…  En tous cas, le laborantin nous a fait tout un cours de biologie au passage et nous a même montré le parasite au microscope, passionné qu’il était !!!!

Nous avons ensuite quitté la ferme pour rejoindre les montagnes de l’Usumbara, histoire de prendre un peu le frais à 1500m d’altitude. A Irente farm, dans les hauteurs de la petite ville de Lushoto, nous avons profité des joies de la montagne (vaches et fromages, fraîcheur, points de vue, villageois sympathiques) et des balades (caméléons, jungle, oiseaux….)

Malgré le temps qui restait très couvert (se dégageant parfois dans l’après- midi), nous avons voulu tenter notre chance de voir le Kilimandjaro. Nous redescendons donc dans la plaine, beaucoup plus sèche, jusqu’à Moshi (ville sans intérêt hormis celui d’être le camp de base de l’ascension du plus haut sommet d’Afrique).

Les nuages sont restés et ont formé un bon couvercle, même une colline restait invisible… Pas de Kili pour nous cette fois-ci …. Nous étions déçus mais nous avons tout de même repris des forces aux sources chaudes de Chemka,  où nous avons fait la connaissance de deux jeunes médecins belges, Adrien et Nicolas.

P1230598 (Copier)P1230623P1230632 (Copier)P1230641 (Copier)

A la suite de quoi, nous sommes passés au Kenya par la frontière de Taveta, nickel. Ce qui nous a le plus plu, c’est que les enfants ne payent pas de visas !

2 commentaires sur « Mikadi beach, Lushoto, et les sources de Chemka »

    1. Ça va bcp mieux !! Nous avons pris les cachets anti bilhiarzoze et sam et les enfants ont pris des antibiotiques. Ils sont en forme. Moi je me traîne un peu plus mais ça va !! Nous sommes dans une superbe villa , dans la résidence secondaire d’un français qui nous a carrément prêter sa maison pendant que lui retourne travailler ! Grand luxe piscine etc…😎👍

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s